Knihy ke čtení online i stažení v PDF a ePub
NEJVĚTŠÍ ON-LINE KNIHOVNA V ČR

Nové Literární doupě!

Literární doupě bylo modernizováno a přechází pod novou doménu literdo.com!.

Nový web LD vám přínáší ještě více knih s možností výhodného stahování většího množství e-knih podle vlastního výběru (tedy nejen jednotlivých knih nebo balíčků podle autorů) ve formátech ePub , PDF  a MOBI.

 Přejít na nový web Literární doupě

Akce tohoto týdne:

Jules Verne: balíček 12 elektronických knih (PDF+ePub)     za 528  238 Kč (-55%)

Náhodná ukázka:

XI

DANS LEQUEL IL SE MĘLE UN PEU DE DRAME A CETTE FANTAISISTE HISTOIRE DE VOYAGE.

Ils étaient tous partis! Ils avaient quitté la villa, le seigneur Kéraban pour accomplir ce voyage, Van Mitten pour accompagner son ami, Ahmet pour suivre son oncle, Nizib et Bruno, parce qu’ils ne pouvaient faire autrement! L’habitation était maintenant déserte, ŕ ne point compter cinq ou six serviteurs, qui s’occupaient de leur besogne dans les communs. Le banquier Sélim, lui-męme, venait de se rendre ŕ Odessa, afin de remettre aux voyageurs les roubles échangés contre leurs piastres ottomanes.

La villa ne comptait plus parmi ses hôtes que les deux jeunes filles, Amasia et Nedjeb.

Le capitaine maltais le savait bien. Toutes les péripéties de cette scčne d’adieux, il les avait suivies avec un intéręt facile ŕ comprendre. Le seigneur Kéraban remettrait-il ŕ son retour le mariage d’Amasia et d’Ahmet? Il l’avait remis: premičre bonne carte dans son jeu. Ahmet consentirait-il ŕ accompagner son oncle?... Il y avait consenti: seconde bonne carte dans le jeu d’Yarhud.

Eh bien, le Maltais en avait une troisičme: Amasia et Nedjeb étaient maintenant seules dans la villa, ou, tout au moins, dans la galerie qui s’ouvrait sur la mer. Sa tartane se trouvait lŕ, ŕ une demi-encâblure.... Son canot l’attendait au bas des degrés.... Ses matelots étaient gens ŕ lui obéir sur un signe.... Il n’avait qu’ŕ vouloir!

Le capitaine fut vivement tenté d’employer la violence pour s’emparer d’Amasia. Mais, au fond, comme c’était un homme prudent, ne voulant rien donner au hasard, décidé ŕ ne laisser aucune trace de l’enlčvement, il se mit ŕ réfléchir.

Or, il faisait grand jour alors. S’il tentait d’agir par force, Amasia appellerait ŕ son aide. Nedjeb joindrait ses cris aux siens. Peut-ętre seraient-elles entendues de quelque serviteur! Peut-ętre verrait-on la Guďdare appareillant en toute hâte pour sortir de la baie d’Odessa! Ce serait lŕ un indice, un commencement de preuve.... Non! mieux valait opérer avec plus de circonspection et attendre la nuit pour agir. L’important était qu’Ahmet ne fűt plus lŕ..., et il n’y était plus.

Le Maltais resta donc ŕ l’écart, assis ŕ l’arričre de son canot que dissimulait en partie la balustrade, et il observait les deux jeunes filles. Elles ne songeaient gučre ŕ la présence de ce dangereux personnage.

Toutefois, si, par suite de la visite convenue, Amasia et Nedjeb consentaient ŕ venir ŕ bord de la tartane, soit pour examiner les articles dont elles devaient faire emplette, soit pour tout autre motif,—et Yarhud avait une idée ŕ cet égard,—il verrait s’il serait opportun de se décider, sans attendre la nuit.

Aprčs le départ d’Ahmet, Amasia, frappée de ce coup subit, était restée silencieuse, pensive, regardant le lointain horizon

(...)

 

(Jules Verne, Kéreban le Tétu)

úvod ~ novinky ~ autoři ~ díla ~ galerie ~ historie ~ perličky ~ slovník ~ odkazy ~ fórum

mapa webuediční plánkniha návštěve-mail

 

Literární doupě - on-line knihovna, zdroj pro čtenářský deník, referáty, seminárky z češtiny, přípravu na maturitu a povinnou četbu; knihy zdarma (free e-books), recenze, ukázky, citáty, životopisy, e-knihy ke stažení do čtečky (Kindle a další)

 

© 1999-2024 Johanesville

TOPlist